titre du site

"Ce coenzyme est à la pointe de la lutte contre le viellissement !"

lien pour acheter Le NAD+ est un coenzyme (Nicotinamide Adénine Di-nucléotide) qui est présent dans toutes les cellules et qui aide les enzymes à transférer les électrons pendant les réactions d’oxydoréductions du métabolisme de formation de l’ATP.

Les cellules, et donc l’être humain, ne peuvent tout simplement pas vivre sans NAD+.

De plus en plus de scientifiques découvrent que la mort des cellules due à des maladies se produit lorsque la réserve de NAD+ est épuisée.

Le NAD+ sert aussi à la communication entre les cellules, et son absence désorganise complètement l’organisme.

La société Américaine Biotrends (basée à Hong-Kong) est la seule qui permette au public d’accéder à ce produit d’exception à la pointe des découvertes scientifiques dans la lutte contre le vieillissement.

Archive for NAD+ et Longévité

Il répare et inverse le vieillissement de notre ADN, c’est prouvé !

Bonjour à toutes et tous ,

De plus en plus de sociétés et de scientifiques investissent leur temps et leur argent dans la recherche contre le vieillissement . Depuis 10 ans les pistes s’élargissent et les résultats s’accumulent.

Oui, nous pouvons déjà agir, et d’ailleurs depuis quelques années déjà, en adaptant notre façon de vivre et de nous nourrir, mais surtout en optimisant le fonctionnement de nos cellules, car en effet, elles sont la base de notre être physique.

Vous savez bien sûr que j’ai pris le taureau par les cornes depuis 2012, après un diagnostic de tumeur à la prostate. Et que j’ai eu l’immense chance d’essayer l’épitalon, qui dès les premiers jours, m’a donné des résultats fantastiques, car mes symptômes très gênants ont disparu presque comme par miracle !

Cet épitalon à haute dose m’a ensuite profondément rajeuni. (Vous pouvez lire mes témoignages ici)

Lutter contre le vieillissement est donc possible. Rajeunir est une vraie réalité, et je vous invite à essayer pour en avoir la preuve par vous-même.

Puis en 2015 Biotrends en a remi une couche, en mettant à disposition des particuliers son deuxième produit anti-âge après l’épitalon !

Cette molécule qui apporte de l’énergie pure à toutes nos cellules, et qui fait même bien plus que cela selon les scientifiques !

La revue Santé Science et Conscience en parle encore d’ailleurs dans son numéro de Juin.

On y mentionne que les scientifiques ont identifié un mécanisme cellulaire qui inverse le vieillissement de l’ADN !

On peut ainsi activer le processus de réparation de l’ADN, mais aussi annuler les effets existants.

C’est en 2013 que le Professeur Sinclair et son équipe ont découvert que les cellules des jeunes souris contiennent plus de Nicotinamide Adénine Dinucléotide oxydée, que celles des souris âgées. Et en leur injectant cette molécule, elles montraient alors tous les signes de jeunesse, prouvant qu’elles avaient rajeuni.

Vous l’avez compris, il s’agit du NAD+, cette forme d’énergie pure, qui permet aux cellules de recommencer à fonctionner instantanément, pour se réparer et se multiplier. C’est un raccourci pour revigorer nos cellules vieillies qui sont fatiguées et ont des problèmes à produire leur énergie de fonctionnement à cause de la raréfaction de leurs mitochondries.

Depuis, les études scientifiques ont continuées, et le Professeur Sinclair a compris en détails l’autre mécanisme de rajeunissement du NAD+, qui est la protection de l’ADN contre les dégâts causés par le vieillissement et les rayonnements.

Nos cellules perdent progressivement leur capacité à réparer les erreurs de mutation et de dégradation de notre ADN lors de leurs divisions.

Mais quand il y a beaucoup de NAD+ présent dans la cellule, il empêche ces dégâts sur l’ADN !

Ce mécanisme de rajeunissement est déjà exploité par de nombreuses entreprises qui commercialisent un précurseur du NAD+, c’est à dire une molécule qui peut potentiellement se transformer en NAD+.

Mais ce précurseur, bien que moins cher, n’a qu’une très faible action contre le vieillissement par rapport au vrai NAD+.

Le NAD+ fabriqué par Biotrends est le vrai et seul produit qui peut vraiment vous donner un coup de rajeunissement impressionnant. Bien sûr c’est parce qu’il est plus compliqué et coûteux à fabriquer que les grands groupes y renoncent.

Leur précurseur bon marché appelé NMN ne vous aidera pas, vous le verrez par vous-même si vous l’essayez.

Par contre du pur NAD+ qui sera directement utilisable par vos cellules vous donnera un effet surprenant, comme ce fut le cas pour moi.

J’ai en effet senti une force grandissante en moi, seulement quelques dizaines de minutes après avoir pris l’équivalent de 300mg de NAD+.

A l’époque c’était de petites pilules de seulement 30 mg chacune, alors que maintenant ce sont des capsules de 100 mg ou de la poudre pour des effets plus spectaculaires encore, et à coût moindre.

 

L’équipe du Professeur Sinclair travaille désormais avec la NASA dans le but de protéger les astronautes des dégradations d’ADN causées par les puissantes radiations cosmiques présentes dans l’espace. Notamment en préparation des voyages vers Mars.

Le NAD+ aidera donc les personnes qui prennent souvent l’avion, ou qui subissent des rayons X, mais aussi les sportifs pour qui c’est une source d’énergie sans égal !

Les personnes qui subissent les thérapies agressives contre les cancers, chimiothérapie ou radiations, profiteront énormément en prenant de bonnes doses de NAD+ quotidiennes pour protéger leurs cellules et réparer plus vite les dégâts occasionnés.

 

Biotrends offre les produits les plus actuels et efficaces, grâce au travail de ses professionnels, mais aussi parce que Biotrends a été créé par des passionnés qui désirent rajeunir eux-mêmes !

Biotrends est née pour offrir les moyens de rajeunir au plus grand nombre, pas pour gagner de l’argent, et cela fait toute la différence, et nous garantit du sérieux et de la qualité de leurs produits :)

Voir : magazine “Santé Science et Conscience” n°10 de Juin 2017. Cette parution contient aussi un gros dossier alimentation. Dépêchez-vous pour le trouver encore dans les kiosques.

Bien à vous,

Jules Trésor.

Le Pr Sinclair avait déja découvert le Resvératrol !

Le Pr Sinclair, de l’Ecole Médicale de l’Université de Harvard, est devenu celèbre l’année dernière grâce à son étude scientifique qui a rajeuni des souris de 60 à 20 ans.

Pr Sinclair
Mais lui et son équipe australienne avaient déjà découvert les effets anti-âge du resvératrol il y a 10 ans !
Il n’est donc pas nouveau dans ce domaine, il cherche des molécules contre l’âge depuis plus de 20 ans.

Après le resvératrol ils avaient décidé de mettre au point des molécules encore plus puissantes. Le NAD avait été découvert depuis plusieurs décennies, mais avec ses essais, le Pr Sinclair a montré le plein potentiel du NAD contre le vieillissement !
Ce n’est donc pas l’invention d’une molécule nouvelle, mais la découverte du mécanisme cellulaire que ce coenzyme permet de réparer, et ainsi d’empêcher la mort des cellules et même permettre de les rajeunir.

Voici un petit reportage vidéo paru sur Yahoo News, que j’ai traduit partiellement pour vous :

Le Pr Sinclair étudie le vieillissement depuis plus de 20 ans. Il a participé à la découverte du resvératrol et de ses bienfaits. Ils avaient decouvert qu’en donnant du resvératrol à des souris suralimentées, celles-ci restaient jeunes et minces.

C’est ensuite que la frénésie pour le vin rouge et son resvératrol a démarrée.

Le Pr Sinclair dit qu’ils ont bien avancé depuis cette découverte et travaillent sur des molécules encore plus efficaces.

NAD

Pr Sinclair : Le NAD est notre dernière découverte. Par exemple vous pouvez allonger de beaucoup la vie d’une souris qui a un cancer du foie. Nous espérons donc que cette molécule pourra aider les humains ayant des cancers.

03mn00 : Pr Sinclair : Nos cellules humaines contiennent des mitochondries, et c’est très important contre le vieillissement, car sans elles les cellules meurent en quelques secondes. Donc c’est vital, l’énergie y est produite.
Et quand nous vieillissons, ces petites batteries pour produire l’energie diminuent de beaucoup, elles disparaissent.
Et cette molécule que nous avons découverte permet d’inverser très rapidement le viellissement de ces mitochondires, de telle façon qu’elles redeviennent jeunes.

03mn30 : Pr Sinclair : Un des points les plus importants que nous avons étudiés est la possibilité de protéger le cerveau, car cela ne sert à rien de conserver le corps jeune si le cerveau ne fonctionne plus correctement.

Donc nous avons regardé si ces effets de protection s’etendaient au cerveau, et la réponse est oui !

Les souris sont ainsi protégées contre Alzheimer, Parkinson et autres, et elles deviennent même plus intelligentes.

NAD Cerveau

Malgré les nombreuses attaques contre leurs travaux, l’équipe du Pr Sinclair continue a publier ses découvertes, et personne n’a jamais fourni de preuves contre la validité de leurs résultats.
Nous vérifions nos études, nous les reproduisons plusieurs fois, et les résultats sont toujours au rendez-vous.

04mn20 : Journaliste : Le Pr Sinclair est tellement sûr de ses résultats qu’il essaye lui-même les molécules qu’ils ont découvertes.

04mn25 : Pr Sinclair : Il est de notoriété publique que je prends du resvératrol depuis 10 ans déjà, et je me sens bien. Mes parents en prennent depuis 10 ans aussi, et ils sont toujours en pleine forme à plus de 70 ans.
Mon père a 75 ans et est en meilleure forme que moi !

05mn25 : Pr SInclair : Je ne vois pas de limite à la durée de vie humaine. Vivrons-nous jusqu’à 100 ans, je n’en doute pas. Je ne doute pas qu’un jour nous vivrons jusqu’à 150 ans, par contre je ne sais pas quand cela arrivera.

Pour les Anglophiles, le Pr Sinclair explique sa carrière et ses découvertes, dont celle du resvératrol, sur TED en 2013 :

Pr Sinclair TEDx
http://www.youtube.com/watch?v=vCCdmGKtxPA

 

J’espère avoir le temps de traduire d’autres documents sur le NAD, car j’en ai trouvé beaucoup d’autres, mais n’attendez pas plus longtemps pour l’essayer.

Nous sommes vraiment à une époque incroyable, où les scientifiques ont les moyens d’étudier de près le fonctionnement de nos corps et de trouver des moyens de le réparer et de l’empêcher de se dégrader.
Le future est meilleur que ce qu’on peut l’imaginer !

Les bienfaits du NAD+ pour promouvoir la santé et la longévité

 Le NAD+ est en train de créer un buzz dans les milieux scientifiques.

Le nicotinamide adénine dinucléotide, ou NAD+ pour faire court, est utilisé par toutes les cellules du corps. Le NAD + est important parce c’est un grand joueur dans le processus de production d’énergie dans les mitochondries. Les sirtuines, une classe d’enzymes bien connues pour leur rôle dans la régulation du vieillissement, ont besoin de NAD+ pour faire leur travail. Et, la recherche nous dit que la relation étroite entre la disponibilité en NAD+ et l’activité des sirtuines est le principal facteur dans le contrôle des composantes du vieillissement et la promotion de la longévité.

NAD+: Un co-enzyme utilisé par chaque cellule vivante

Le NAD existe sous deux formes: NAD+ et NADH. Le NAD+ est la forme oxydée du NAD. Les niveaux cellulaires de NAD+ diminuent à mesure que nous vieillissons, et les scientifiques ont établi une relation inverse solide entre les niveaux de NAD+ et le vieillissement. Le plus nous avons de NAD+, le moins âgé est notre organisme.

Comment fonctionne le NAD+ ?

Le NAD + est au cœur du processus de production d’énergie qui se produit dans les mitochondries – justement appelées les « centrales énergetiques des cellules ». Comment peut-il aider à maintenir la santé globale et promouvoir la longévité ?

  • Le NAD+ améliore les fonctions mitochondriales
  • Le NAD+ active les sirtuines, une famille d’enzymes liée à la régulation de la durée de vie.

Explorons le rôle du NAD+ plus en détail :

Le NAD+ améliore la santé mitochondriale

Les cellules de notre corps passent par des cycles de croissance reproductive, de réparation et de survie – et nécessitent énormément d’énergie pour remplir ces fonctions multiples. Chaque cellule de notre corps produit sa propre énergie avec toute l’action qui se déroule dans les mitochondries – ces minuscules organites dans les cellules.

L’énergie est produite dans une série complexe de réactions d’oxydo-réduction, où le NAD+ fait la navette entre ses deux formes; NAD+ et NADH.

Le NAD+ accepte des électrons qui sont libérés lors de la combustion ou l’oxydation de combustibles organiques (matières grasses, glucose), et à son tour est réduit en NADH. Le NADH transfère les électrons dans cette chaîne continue de réactions redox – entraînant finalement la synthèse d’ATP dans un processus compliqué mais très organisé appelé la phosphorylation oxydative . De toute évidence, le NAD+ est à la base de ce processus – c’est à dire qu’il permet le transfert d’énergie de la nourriture à nos cellules – et aide ainsi les cellules à exercer leurs nombreuses fonctions qui sont essentielles à notre subsistance, bien-être physique et mental, et à notre survie .

Que se passe-t-il lorsque les niveaux de NAD+ diminuent ?

La réduction des niveaux de NAD+ signifie que le transfert d’énergie baisse – résultant en des fonctions mitochondriales bloquées et une augmentation du stress oxydatif, qui à son tour se manifeste comme:

  • Production d’énergie réduite (ATP)
  • Production de chaleur réduite
  • Augmentation de la production de radicaux libres, causant des dommages à l’ADN, aux protéines et lipides
  • Réduction de la capacité cellulaire pour effectuer des fonctions de base: la division correcte, la croissance et la réparation des dommages provoqués par le stress oxydatif
  • Des voies métaboliques dérangées (provoquant un déséquilibre métabolique, résistance à l’insuline, taux de sucre perturbé)
  • Inflammation chronique
  • Des dysfonctionnements cognitifs

Le dysfonctionnement mitochondrial est considéré comme l’une des principales raisons derrière les symptômes du vieillissement, tels que le déclin physique et cognitif, la perte d’énergie et la fatigue. Sans surprise, les mitochondries ne fonctionnent pas aussi facilement et efficacement, les cellules deviennent vulnérables au stress oxydatif, donc subissent un vieillissement prématuré et les maladies de l’âge associées telles que l’insuffisance cardiaque, le diabète de type 2, la résistance à l’insuline, l’obésité, la perte auditive, la perte de vision, la maladie d’Alzheimer et le cancer.

NAD+ et sirtuines: Le NAD+ active les Sirtuines

Structure interne d’une cellule.

Les sirtuines jouent un rôle important dans le processus de vieillissement et de remise en forme mitochondriale- (SIR2 ou protéines régulatrices silencieuses de l’information 2). Cette famille, pour autant que la recherche actuelle l’a identifiée, se compose de sept enzymes (SIRT1-7). Chez les mammifères, les sirtuines contrôlent la façon dont le corps réagit au métabolisme énergétique et du stress – deux facteurs qui sont au cœur du processus de vieillissement.
Alors que les sirtuines sont trouvées dans différents compartiments d’une cellule, comme le noyau, le cytoplasme et les mitochondries, et peuvent avoir des fonctions uniques, le rôle prédominant des sirtuines peut encore se résumer ainsi:

  • Pour protéger les cellules contre le stress et,
  • Renforcer la capacité cellulaire pour développer une résistance contre les facteurs de stress, pour la survie et l’auto-préservation, contribuant ainsi à l’augmentation de la durée de vie.

Et les Sirtuines dépendent du NAD+ pour leur activité. En fait, les sirtuines agissent également en tant que substrat pour d’autres enzymes, y compris des bactéries ADN ligase, poly-ADP-ribose polymérases (PARP) et CD38, toutes ces enzymes jouant un rôle important dans la survie des cellules. Cette utilisation concurrentielle du NAD+ parmi tant d’enzymes connexes «consommateurs» est aussi l’une des raisons pour lesquelles les niveaux NAD+ diminuent à mesure que nous vieillissons.

Sirtuines: La magie derrière les effets de la restriction calorique (CR)

Un régime alimentaire faible en calories est l’une des stratégies les plus efficaces et éprouvées pour garder le vieillissement à la baie. Même longtemps avant les études scientifiques modernes, de nombreux systèmes traditionnels de médecine, comme l’Ayurveda, ont longtemps cru que la restriction calorique (CR) est la voie pour parvenir à une vie longue et saine. Alors, quel est le mystère derrière la restriction calorique et ses avantages anti-âge ? Comment le fait priver le corps de calories peut vous faire vivre plus longtemps?
Il semble que les sirtuines détiennent la clé de ce puzzle. Bien sûr, l’une des théories soutenant l’effet de la restriction calorique est qu’elle réduit la formation de radicaux libres, toujours formés lorsque nos cellules utilisent les nutriments et l’oxygène pour créer de l’énergie pendant le processus de phosphorylation oxydative. C’est comme quand un véhicule brûle du carburant et libère la fumée comme un sous-produit. Avec une production réduite de radicaux libres, des structures cellulaires subissent moins de dommages oxydatifs, et fonctionnent mieux.
Cependant, de plus en plus d’études indiquent qu’il y a quelque chose de plus intéressant qui se passe à l’arrière-plan. Il semble que la restriction calorique entraîne des réponses bio-chimiques très ciblées, ce qui aide les cellules elles-mêmes à se préserver et à survivre dans des conditions défavorables. Et pas de doutes, les sirtuines sont censeés conduire ces réactions biologiques.

La restriction calorique réalise l’effet anti-vieillissement en activant les sirtuines. Pour être précis, la restriction calorique augmente l’expression de SIRT1, SIRT3 et SIRT5, enzymes qui sont connues pour réguler l’expression des gènes associés au vieillissement. Ainsi, l’augmentation de la bio-disponibilité de NAD+ cellulaire et l’augmentation de l’activité des sirtuines pour prolonger la durée de vie (qui imite ce mécanisme) prend tout son sens comme une stratégie pour lutter contre le vieillissement et les maladies du vieillissement.

NAD+ et sirtuines: La relation complexe

Protéine de sirtuine 6 (sirt6), liée au rajeunissement.

Dans les mitochondries, les niveaux de NAD+ reflètent l’état énergétique de la cellule. Et la fonction des sirtuines est comme des capteurs; de détecter les variations du niveau du NAD+ et de traiter ces informations pour aider les cellules à s’adapter et à survivre à la fluctuation des besoins en énergie. La disponibilité du NAD+ diminue à mesure que nous vieillissons, et cela a un impact négatif sur l’activité des Sirtuines.
La relation complexe entre le NAD+ et les Sirtuines aide à contrôler les voies métaboliques et de la longévité. Des études montrent que cette intégration étroite entre la disponibilité de NAD+ et l’activité des Sirtuines contribue à :

  • Maintenir la communication entre le noyau et les mitochondries au niveau cellulaire;
  • Maintenir la communication entre les tissus, et plus précisément entre l’hypothalamus et le tissu adipeux au niveau systémique.

L’intégration du NAD+ et des sirtuines orchestrant cette importante communication, tant au niveau cellulaire que systémique. Si cette orchestration fonctionne bien, le résultat est l’harmonie mélodieuse qui maintient les cellules en bonne santé. Cependant, avec un faible niveau de NAD+, cette communication devient perturbée. Les cellules perdent leur capacité à créer suffisamment d’énergie et le processus de vieillissement accélère . Dr David Sinclair, professeur de génétique à Harvard Medical School a déclaré que «ce réseau de communication est comme un couple marié-quand ils sont jeunes, ils communiquent bien, mais au fil du temps, vivant trop proches pendant de nombreuses années, la communication est rompue. Et tout comme avec un couple marié, le rétablissement de la communication a résolu le problème.  »
Dans l’ensemble, les Sirtuins dépendentes du NAD+ protègent contre le vieillissement prématuré et les maladies associées par le biais de divers mécanismes, tels que:

  1. La désacétylation des protéines telles que les histones
  2. La régulation du métabolisme et du rythme circadien
  3. La réparation de l’ADN
  4. La stimulation des fonctions mitochondriales et la réponse face à la contrainte externe ou interne, par exemple le jeûne et les dommages oxydatifs
  5. La réduction de l’inflammation dans le corps

Les avantages du NAD+ :

  • Augmente l’énergie et lutte contre le vieillissement prématuré.
  • Améliore l’efficacité des mitochondries.
  • Améliore le métabolisme énergétique.
  • Réduit le stress oxydatif.

Les nouvelles recherches et études scientifiques pointent toutes le rôle de NAD+ dans l’amélioration de la durée de vie humaine, la qualité de la vie et y compris la santé. Les évidences sont prometteuses et montrent que l’augmentation des niveaux de NAD+ peut nous aider à atteindre une vie libre en bonne santé et sans maladie.

Puisque le stress oxydatif et la dysfonction mitochondriale sont impliqués dans le vieillissement et la plupart des maladies, le NAD+ est en effet en passe de devenir une possibilité réelle pour prévenir et même inverser une large gamme de maladies chroniques, y compris:

  • les troubles métaboliques tels que l’obésité, la résistance à l’insuline, le diabète de type 2
  • des troubles neuro-dégénératives telles que la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la démence
  • le cancer
  • les troubles cardiovasculaires
  • les maladies mitochondriales héréditaires
  • la perte de vision
  • la perte auditive

 

Références

  1. Imai et al. NAD+ and Sirtuins in Ageing and Disease. Trends in Cell Biology. 2014.
  2. Akiko Satoh, Liana Stein, Shin Imai. The Role of Mammalian Sirtuins in the Regulation of Metabolism, Ageing, and Longevity. Handb Exp Pharmacol. 2011; 206: 125–162.
  3. Gomes et al. Declining NAD+ Induces a Pseudohypoxic State Disrupting Nuclear-Mitochondrial Communication during Ageing. Cell. 2013.  
  4. Shin-ichiro Imai, Leonard Guarente. It takes two to tango: NAD+ and sirtuins in ageing/longevity control. Nature. Ageing and Mechanisms of Disease. August 2016

 

Le coenzyme NAD+ est un puissant agent anti-vieillissement :

NAD+ Biotrends

Cliquez ici pour voir le produit !

Le NAD+ est un coenzyme (Nicotinamide Adénine Di-nucléotide) qui est présent dans toutes les cellules et qui aide les enzymes à transférer les électrons pendant les réactions d’oxydoréductions du métabolisme de formation de l’ATP.

Les cellules, et donc l’être humain, ne peuvent tout simplement pas vivre sans NAD+.

De plus en plus de scientifiques découvrent que la mort des cellules due à des maladies se produit lorsque la réserve de NAD+ est épuisée.

Le NAD+ sert aussi à la communication entre les cellules, et son absence désorganise complètement l’organisme.

La société Américaine Biotrends (basée à Hong-Kong) est la seule qui permette au public d’accéder à ce produit d’exception à la pointe des découvertes scientifiques dans la lutte contre le vieillissement.

Comment le NAD+ peut m’aider à rajeunir ?

Le NAD+ est l’élément que les cellules utilisent pour fabriquer l’ATP, la molécule d’énergie nécessaire à la vie. Au fil des années les cellules accumulent des déchets et des toxines provenant de leur propre fonctionnement, mais surtout de l’environnement ou de maladies graves.

Ces déchets encombrent les cellules de plus en plus et les empêchent de fabriquer le NAD+ à partir de la nourriture apportée par la digestion, et les cellules fabriquent donc de moins en moins d’énergie. C’est un des cercles vicieux qui mènent à la mort des cellules et donc du corps, car le moins d’énergie la cellule dispose, le moins de déchets elle peut évacuer, et donc le moins elle peut fabriquer de l’énergie, et elle finit par mourir par manque d’énergie.

En prenant du NAD+, la cellule n’a pas à le fabriquer, et peut l’utiliser directement pour faire de l’énergie qu’elle peut alors utiliser pour fonctionner et se nettoyer des déchets et toxines accumulés.

Le NAD+ permet aux cellules âgées de redémarrer en obtenant de l’énergie très facilement, et ensuite de se nettoyer des déchets et toxines qui l’on encombrée au fil des années, pour ensuite de fonctionner comme lorsqu’elles étaient jeunes.

C’est pourquoi, comme dans le cas des souris rajeunies en 1 semaine, la prise de grosses doses de NAD+ n’a pas besoin d’être permanente, mais juste ponctuelle, et non pour la vie, puisque durant cette période les cellules vont avoir plein d’énergie pour se nettoyer et se réparer, et pourront retrouver leur état de jeunesse, et donc fonctionner à nouveau à plein régime.

Découverte d’une molécule qui inverse le vieillissement !

Article publié sur Yahoo.com News, cliquez ici pour le lire en Anglais

Des chercheurs de l’Université de NSW en Australie ont découvert un composé chimique qui peut inverser le processus de vieillissement.

article_yahoo_anti_vieillissementLe composé, appelé nicotinamide mono-nucléotide (NMN) pourrait aussi guérir le cancer, le diabète et certaines maladies inflammatoires dans les cinq ans. Des études sur des souris âgées ont montré que, dans la semaine suivant l’injection, elles montrent des améliorations musculaires à un point tel qu’elles ne pouvaient plus être distinguées des souris beaucoup plus jeunes.

Le Dr Nigel Turner, co-auteur de l’étude, décrit les résultats comme « quelque chose comme un homme de 60 ans devenant semblable à un jeune de 20 ans ».

S’exprimant sur le Channel 7, ce matin, le Dr Ginni Mansberg a expliqué que le NMN fonctionne en augmentant les niveaux de coenzyme appelé nicotinamide adénine dinucléotide (NAD). Le Dr Mansberg dit que le NAD fonctionne comme la « tour de contrôle des communications » dans la cellule et lorsque les taux de NAD baissent, le processus de vieillissement se produit. Mais avec des injections de Nmn, ce processus pourrait être inversé.

Le NAD travaille également à promouvoir un métabolisme sain, surtout dans le pancréas et le foie ainsi que les muscles et le tissu adipeux. Des essais sur des humains du composé pourraient commencer dès l’année prochaine, mais le traitement n’est pas bon marché. Les coûts du composé est d’environ 1000 dollars par gramme et les chercheurs ont utilisé l’équivalent de 500 mg par kg de poids corporel chaque jour.
Cela signifie qu’une femme de taille moyenne paierait environ 35.000 dollars par jour pour ce traitement.

Le chercheur principal, le professeur David Sinclair, dit qu’il espère trouver un moyen de produire le composé à un prix plus abordable.

De JT : Voilà donc la confirmation que le NADH (la vitamine B3) est un produit essentiel contre le vieillissement. Malheureusement les comprimés de vitamines vendus dans le commerce contiennent une forme de B3 qui est détruite dans l’estomac, et ce nouveau produit NMN présenté dans l’article de Yahoo n’est pas disponible et surtout est excessivement cher.
Voilà pourquoi Biotrends a décidé de fabriquer et de commercialiser le NAD+, qui résiste aux acides de l’estomac et permet d’alimenter les cellules en vitamine B3 pour leur permettre de se protéger contre le vieillissement, à un coût beaucoup plus abordable !

DOSAGE : 1 comprimé de NAD+ de 30mg de Biotrends par jour suffit pour couvrir les besoins en vitamine B3, mais pour un effet important contre le vieillissement on peut en prendre 2-5 le matin et 2-5 le soir (4-10 par jour = 120-300mg).
On peut en prendre beaucoup plus suivant ses capacités financières bien sûr.